Domaine historique, ancienne terre noble léguée au 17ème siècle par un conseiller du Roi de France et façonnée par le Baron Haussmann

Du 17ème …

Domaine historique et très ancienne terre noble léguée au 17ème siècle par Jean de Martigny conseiller du roi, à Jean-Paul Loret alors Président du Parlement de Bordeaux, le Château de Rouillac est une vaste propriété qui retrace l’histoire familiale de chacun des propriétaires qui se sont succédés.

Le plus illustre fut certainement Le Baron Haussmann qui acquiert le domaine en 1864. Le Château de Rouillac était sa retraite favorite, quand lassé de son gargantuesque chantier parisien, il aspirait à quelques jours de repos. Bordelais par son mariage, il affectionnait tout particulièrement cette belle propriété toute proche, sise sur une providentielle croupe de graves, et ses excellents vins rouges. Épris de confort et d’agrément, il ordonne de nombreux travaux et façonne le domaine de ses théories et convictions. Rouillac, ses alignements et sa lumineuse façade, Rouillac, sa cour carrée et ses espaces aménagés, Rouillac avec ses écuries et son orangerie, Rouillac, à jamais marqué du monogramme de son Baron…Tout n’était alors qu’ordre, progrès et élégance et longtemps le château demeura dans la nostalgie de ce temps là. Les siècles s’écoulèrent, les propriétaires se succédèrent, mais jamais plus ni la raison, ni l’harmonie ne régnèrent au Château de Rouillac jusqu’en 2009…

« Le Château de Rouillac, ses alignements et sa lumineuse façade, à jamais marqué par le Baron Haussmann et réanimé par Laurent Cisneros et sa famille »

ch-rouillac2b5i2137

… au 21ème siècle.

En 2009, lorsque Laurent Cisneros croise la propriété, il tombe sous le charme de cette belle endormie et décide de sceller son destin et celui de sa famille à Rouillac. Dirigeant accompli, son ambition cherchait de nouveaux terrains à conquérir et d’autres défis à relever. Rouillac avait tout pour incarner un nouveau projet de vie : un terroir généreux et un outil de travail exceptionnel qui ne demandaient qu’à être redynamisés.

Parallèlement à ce projet professionnel, son équilibre personnel passe par celui de sa famille et sa passion des chevaux. Sophie son épouse, Mélanie, Ophélie et Eugénie ses trois filles, ont investi les lieux et redonné vie au domaine. Les chevaux, chers au Baron Haussmann ont retrouvé les écuries. Agente, Uranie, Risette et les autres y sont élevés avec attention pour mieux exprimer leur caractère et leur personnalité.

L’histoire de Rouillac

s’écrit jour après jour

facebook

Suivez-la sur Facebook